Votre santé sexuelle dépend de vous

(c) pixabay. Sentez vous libre de faire ce qui vous plait.

Être épanoui sexuellement revient à dire avoir une bonne santé sexuelle. Et la première chose à faire pour cela c’est reconnaître et assumer pleinement sa sexualité. Le plus important, c’est de se sentir à l’aise avec soi-même et avec son partenaire.  Ne faites jamais quelque chose qui vous dérange ou qui vous met mal à l’aise, c’est une règle d’or.

Il faut aussi pouvoir en parler ouvertement et honnêtement sans aucune gêne. Parlez de vos goûts, de vos préférences, de vos appréhensions, de vos fantasmes etc. Sentez vous libre d’essayer de nouvelles choses, de faire ce qui vous plait et pas seulement ce qui plait à votre partenaire. Soyez maître de votre corps et laissez libre cours à vos envies.

Oui, je sais, tout cela c’est très facile à dire mais la pratique s’avère bien plus difficile avec tous ces tabous dans notre entourage, surtout si vos côtoyez des gens qui ne pourront pas comprendre votre ouverture d’esprit. Mais vous voulez être en bonne santé, non ? Alors, passez outre toutes ces choses et vivez pleinement votre sexualité mais, et surtout, en vous protégeant !

Vous risquez, certes, de passer pour un(e) dépravé(e) si vous osez dire tout haut que vous aimez vous faire toucher ici ou là, mais ne le dites pas non plus, et vous passez automatiquement  pour une personne coincée, aigrie et toujours sur les nerfs. Et votre partenaire, il fait quoi dans ce cas là ? Il s’en va ailleurs chercher une personne libre, ouverte et épanouie, qui sait bien animer une partie de jambe en l’air. Une bonne relation ne se base pas uniquement sur cela, certes, mais c’est un gros plus, qui peut contribuer au bonheur des deux partenaires et réduire ainsi le risque d’un divorce.

Alors, vous voulez être qui ? Quelqu’un de libre, de désirable et qui sait ce qu’il veut ou quelqu’un de renfermé rarement satisfait parce qu’il aimerait bien qu’on lui fasse un bon massage mais n’ose pas le dire ? À vous d’en décider !

À propos de l'auteur

Andeve

Femme je suis. J’écris pour dire la vie. J’écris pour dire le monde. Vus d'en bas. Appelez-moi Andeve !

Archives par auteur

4 Commentaires

  1. Moi je te réponds en même temps : je veux être « Quelqu’un de libre, de désirable et qui sait ce qu’il veut »… si je ne le suis pas déjà 😀
    Très bon et beau billet

  2. En effet,Fatakaya. Et c’est bien dommage. Comme dit Jean Paulhan « Que nous ont-ils donc fait ces organes pour qu’on n’en puisse parler simplement? »

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *