De chez lui, avec amour

Dans l'arceau des arbres,Tana se dévoile. (c)Clara Delcroix

De chez lui, avec amour, disait-il.
Et tout en lui était amour
Mais elle n’a jamais su lui parler
Et elle s’était tu.

Elle aurait dû le regarder
L’approcher
Lui sourire
lui parler
Mais elle n’a jamais pu
Et le temps a passé.

Leurs yeux trouvaient toujours le moyen de se rencontrer
Et leurs coeurs, de battre au même rythme.

Pourtant, elle n’a jamais pu s’empecher de penser à lui
De rigoler avec lui dans sa tête, de lui raconter plein de choses
Des choses que seuls eux pouvaient comprendre
Mais elle n’a jamais su lui parler.

Elle le regardait, il dtournait les yeux
Il l’approchait, elle le fuyait
Mais, ils s’attiraient comme deux corps contraires
Et malgré tout

Leurs yeux trouvaient toujours le moyen de se rencontrer
Et leurs coeurs, de battre au même rythme.

C’etait fou, c’était interdit
Ils n’avaient pas le droit de se confier
mais, ils n’en avaient pas besoin
Ils savaient déjà tout.

Ils savaient qu’ils ne s’aimaient pas
Qu’ils ne se detestaient pas non plus
Mais, ils savaient
Oui, ils savaient
que ce qu’ils ressentaient etait magique et perilleux.

Leurs sentiments n’avaient pas le droit d’exister
Il a fallu les enfouir au plus profond d’eux mêmes
Pour ne pas se regarder, s’approcher, se sourire et se parler
Mais, malgré tout

Leurs yeux trouvaient toujours le moyen de se rencontrer
Et leurs coeurs, de battre au meme rythme.

De chez lui, avec amour, disait-il
Mais tout cet amour
Elle n’a pas pu l’apprivoiser
Et le temps a passé.

À propos de l'auteur

Andeve

Femme je suis. J’écris pour dire la vie. J’écris pour dire le monde. Vus d'en bas. Appelez-moi Andeve !

Archives par auteur

7 Commentaires

  1. Ce poème nous fait voir les détours des amours impossibles. Peut-on aimer au-delà des limites établies par la morale commune? Frontières sentimentales. Une belle problématique sur les sentiments d’amour et leurs possibilités d’épanouissement et de refoulement peut attirer les attentions dans ce poème. Merci Andève et bravo.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *