À la poursuite du plaisir

« Suis-je devenue frigide? » Elle s’est souvent posée cette question le mois dernier, et cela l’inquiétait vraiment. Autrement dit, cela la hantait. Elle n’arrêtait pas d’y penser, depuis ce soir-là où elle s’est laissée peloter par Greg et qu’elle n’a rien ressenti. Vraiment rien, sinon de l’agacement. Grégoire, son petit Greg, qui lui a offert son premier orgasme…. C’était impensable. Il y avait sûrement quelque chose qui clochait chez elle. Était-ce dû à ses huit mois d’abstinence ? Probablement. Elle n’en savait rien. En effet, ça faisait presque neuf mois qu’ elle ne s’était pas réveillé avec un homme à ses cotés. Mais, c’est elle qui l’a voulu ainsi. Elle a voulu cette pause et elle n’aurait jamais pensé qu’elle aurait pu lui enlever toute sensation de désir par la suite et lui donner l’impression qu’elle était froide.

Son corps ne répondait plus à aucun plaisir et, elle, elle ne pensait qu’à ça. En désespoir de cause, elle en a parlé à une amie. Elle s’est sentie gênée sur le coup mais il le fallait, elle avait besoin d’aide.  Surprise d’apprendre qu’elle ait pu passer tout ce temps-là sans faire l’amour, son amie lui a tout de même appris qu’elle avait besoin d’un stimulus, d’un excitant, pour réapprendre à connaître son corps et se le réapproprier. Il ne fallait pas trop y penser. Au bout du compte, ça viendrait tout seul. Mais, surtout, elle avait besoin d’un partenaire expert en jouissance féminine pour la remettre sur les rails.

heureuse3.png

(a) gettyimages.

Elle n’avait pas très bien  compris cette histoire de réapprendre et se réapproprier son corps mais elle s’était tout de suite mise en quête du stimulus en question et s’était dit que le partenaire viendrait après, si tout s’arrangeait. « On verra. » Du coup, elle dévorait tout ce qui relatait du plaisir sexuel : livres, films, jeux, documentaires, etc. Elle n’était pas devenue une obsédée, mais en moins d’un mois, elle connaissait la plupart des positions du Kamasoutra. Alors, ce qui devait se produire, s’est produit. Elle a retrouvé sa chaleur, sa joie. Aujourd’hui, elle sourit bêtement tout le temps et elle s’est même surprise à se toucher agréablement de temps en temps. C’était déjà ça.

Au bout d’un moment, elle n’en pouvait plus, son corps criait de désir, trop longtemps endormi. Il avait besoin d’être assouvi. Ses attouchements ne suffisaient plus et une crise de nerfs était à éviter. Elle était heureuse de ce constat et elle a voulu en profiter un peu,  donc, elle a appris à mieux connaitre son corps et surtout son désir. Ça faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas ressenti une chose pareille.

Elle a réappris à connaitre son corps et à se libérer. (a)pixabay

Elle a réappris à connaitre son corps et à se libérer. (a)pixabay

Elle s’est ensuite mise à la recherche de ce partenaire expert, il lui fallait trouver ce soldat Ryan. C’était sa mission.  Mais ça lui a pris plus de temps que prévu. Il n’y avait pas urgence et elle ne voulait pas se coltiner n’importe qui. Elle ne pouvait pas coucher simplement pour coucher. Ce n’était pas son genre, et les personnes qu’elle avait rencontré jusque-là ne semblaient faire l’affaire, soit ils étaient trop entreprenants, trop narcissiques, trop nuls ou trop rabougris.

Alors, elle a décidé de prendre son temps et de laisser le partenaire rêvé lui tomber dessus. Et, sans intention aucune, elle s’est rendue à cette fête d’anniversaire à laquelle elle était invitée. Elle n’avait pas l’intention de rester, elle voulait juste voir quelques personnes et s’en aller. Ses vœux faits et son cadeau remis, elle est allée se chercher un verre lorsqu’elle a senti que des yeux l’épiaient. Elle s’est retournée et, en effet, il était juste là. Il fixait son regard sur elle. Elle ne le connaissait pas. Elle s’est détournée très rapidement mais elle eu le temps de noter qu’il était de grande taille et terriblement sexy. Un point pour lui. Son soldat Ryan était en vue.

Son regard lui brûlait la peau. De temps à autre, leurs yeux se rencontraient et son corps se réveillait déjà. Elle a failli perdre contenance mais elle s’est maîtrisée à temps. Il n’était pas question que quelque chose trahisse son bouleversement. Ça ne lui était jamais arrivé d’avoir un coup de foudre. Elle ne s’y attendait vraiment pas. Certes, elle voulait rencontrer quelqu’un mais elle ne pensait pas avoir ce vif désir dès le premier coup d’œil. Cela lui faisait perdre ses moyens. Elle a eu chaud, elle a eu froid et, tout ça, en même temps.

(a)pixabay

(a)pixabay

Il s’appelait Carl et, oh mon Dieu ! C’était un intello et un geek ! Un intello sexy, comme elle les aime. Il était aussi super gentil. Pas de doute. Elle était conquise. Mais, elle jouait encore à faire l’indifférente. Étant quelqu’un de très réservée, elle n’a rien laissé paraître de son trouble. Il faut aussi dire que ça ne lui plaisait pas trop qu’un inconnu ait pu ainsi bousiller son calme intérieur. Peu de temps après, ils se sont retrouvés à parler de tout et de rien et à rire ensemble comme de bons vieux amis.

Elle n’avait jamais séduit quelqu’un consciemment, mais cette fois, elle était sûre qu’elle l’aurait fait. Pendant qu’elle le fixait intensément, elle savait exactement ce qu’elle voulait mais elle ne devait pas se montrer trop empressée. Il a surpris son regard et comme s’il devinait ses pensées, son rire s’est figé , c’était comme si elle avait reçu une décharge électrique. Elle était raide de désir et il l’a embrassé. Elle a frissonné de la tête au pied et son corps s’est enflammé. À ce moment, elle était comme une torche qui brûle.

Elle l'aurait séduit,c'est sûr.(a)pixabay

Elle l’aurait séduit,c’est sûr.(a)pixabay

Bon sang ! Mais qui est donc ce mec pour la faire fondre ainsi, elle, toujours si maîtresse d’elle-même ? Une chose était sûre, par contre : elle n’était pas frigide. Il lui fallait juste une petite étincelle pour raviver sa flamme. Elle était juste là, devant elle, l’étincelle miracle. Il lui a proposé de rentrer. Elle a hésité. « On ne couche jamais le premier soir », s’est-elle dit dans un premier moment. Mais, il y a des occasions qu’on ne laisse pas passer. Il lui fallait vaincre ses démons et son corps était ravagé de désir, alors pourquoi pas ? Après neuf mois d’abstinence, elle lui devait au moins ça donc elle a accepté et elle a dit –« d’accord ». Et elle ne l’a pas du tout regretté.

Cette nuit fut l’une des plus merveilleuses qu’elle ait pu passer dans le lit d’un homme. Et pas n’importe quel homme, à présent. Il a su admirablement éteindre ce feu qui la consumait, lui a fait découvrir mille et un délices. Elle a pu enfin mettre à profit tous son savoirs sur les relations sexuelles. Là, elle était bien sur les rails et elle renaissait à l’amour et au plaisir. Pour être un expert, il l’était. Son corps, son regard, son rire, tout en lui l’excitait.  De ses mains et de sa bouche, elle a pu connaitre l’extase et elle était tout émerveillée devant son accessoire, elle n’en avait jamais vu d’aussi beau et elle s’est souvenue à quel point elle adorait être prise. Sa tête entre ses jambes, elle était comme une possédée et elle criait son nom comme une plainte. Du coup, elle ne s’est pas fait prier pour se laisser aller, profiter de ces instants, gémir et jouir. Elle pleurait et elle riait de plaisir. C’était magique et elle en a encore des frissons. Cela a duré tout un week-end. Un week-end d’amour, de bonheur, de plaisir et de jouissance et entre autres, elle cherchait un partenaire expert et elle a trouvé  le partenaire idéal. Elle a trouvé son soldat Ryan. Mission accomplie.

Elle a trouvé son partenaire idéal. (a)pixabay

Elle a trouvé son partenaire idéal. (a)pixabay

[…] il n’y a pas de femme frigide. Il n’y a que des hommes maladroits ! -Boris Vian

5 Commentaires

  1. Merci Jean Marc. Ben,chaque fille est unique et spéciale…Commence d’abord par chercher ce qui fait vraiment plaisir à celle que tu as en face de toi. 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *